Arts

Les Peintres de la Montée Saint-Michel
Images
Feuilleter

Les Peintres de la Montée Saint-Michel

Olivier Maurault, Richard Foisy

Description

Voilà cent ans, le 25 octobre 1911, de jeunes peintres montréalais s’unissaient sous le vocable de «Peintres de la Montée Saint-Michel», du nom du chemin qui les conduisait à leur lieu de prédilection, le Domaine Saint-Sulpice, au nord de Montréal. Découvert par Ernest Aubin, cet «atelier grandeur nature» sera fréquenté par les peintres de la Montée jusqu’en 1949. Le groupe était formé de huit membres: Ernest Aubin (1892-1963), Joseph Jutras (1894-1972), Jean-Onésime Legault (1882-1944), Onésime-Aimé Léger (1881-1924), Élisée Martel (1881-1963), Jean-Paul Pépin (1897-1983), Narcisse Poirier (1883-1984), Joseph-Octave Proulx (1888-1970). Tous étudiaient le dessin et la peinture au Conseil des arts et manufactures sous la direction d’Edmond Dyonnet (1859-1954). En cette année 2011 qui marque le centenaire de la fondation des peintres de la Montée Saint-Michel, nous rééditons le texte de la conférence que le Sulpicien Olivier Maurault prononça en 1941 sur ce premier groupe de peintres montréalais du début du 20e siècle, conférence qui a constitué leur passeport pour l’histoire de l’art au Québec. Le présent ouvrage accompagne l’exposition Les Peintres de la Montée Saint-Michel cent ans après: 1911-2011, préparée par Richard Foisy et Estelle Piquette-Gareau, et présentée dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal, du 25 octobre au 11 novembre 2011

Propriétés

Information de base

Nombre de pages:
156
Paru le:
2011
Éditeur:
FIDES

Édition imprimée

Prix:
Prix edition imprimée 29,95 $ CAD
ISBN:
9782762131130
Pour commander
Voilà cent ans, le 25 octobre 1911, de jeunes peintres montréalais s’unissaient sous le vocable de « Peintres de la Montée Saint-Michel », du nom du chemin qui les conduisait à leur lieu de prédilection, le Domaine Saint-Sulpice, au nord de Montréal. Découvert par Ernest Aubin, cet « atelier grandeur nature » sera fréquenté par les peintres de la Montée jusqu’en 1949.